Focus sur l’assurance habitation

Illustration article - assurance habitation
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest

Que ce soit pour l’achat ou la location d’un bien immobilier l’assurance habitation est un incontournable dans votre projet. Mais il est important de bien la sélectionner en fonction de votre projet et en particulier si vous souhaitez faire des travaux. En effet, que ce soit du bricolage réalisé par vous-même ou des travaux plus importants ils peuvent avoir une incidence sur votre contrat d’assurance.

Alors est-il obligatoire de s’assurer en cas de travaux ? Une assurance « classique » peut-elle suffire ? Faut-il souscrire à des garanties supplémentaires ? On vous aide à comprendre.

L’assurance habitation « classique » suffit-t-elle lors de travaux ?

Lorsque vous être propriétaire occupant de votre logement, votre assurance habitation couvre  – grâce à la garantie responsabilité civile – en cas de dommage, les personnes tierces ainsi que votre bien.

Par exemple, une tuile qui tombe durant les travaux et qui blesse un passant, un vol de matériel sur votre chantier, etc…

Cependant votre assurance habitation ne vous protège pas si un de vos artisan/ entrepreneur ou membre de son équipe se blesse pendant les travaux. En de telles circonstances malencontreuses, vous pourriez être personnellement tenus responsable des frais médicaux, pertes de salaires et préjudices moraux. Il pourrait s’agir de sommes vraiment exorbitantes…

Quelles assurances rentrent en jeu lors de travaux ?

L’assurance multirisques habitation : lorsque le devis des rénovations s’avère assez conséquent, il y a lieu pour un propriétaire de souscrire à une assurance multirisques habitation. Il s’agit de la couverture la plus complète en termes d’assurance logement. En plus des garanties de base, qui ont trait à l’incendie, l’explosion, les dégâts des eaux, etc., ce type d’assurance inclut des protections complémentaires, comme la protection juridique.

La garantie décennale (souscrit par le maitre d’ouvrage) : couvre les dommages survenant en raison de vices de construction. Le maître d’œuvre en charge des rénovations est garant des ouvrages effectués, couvre les dommages survenant en raison de vices de construction.

La garantie de bon fonctionnement (automatique lors d’un achat d’équipement) : elle couvre les équipements installés lors de vos travaux,et peut s’étendre jusqu’à deux ans après l’achat.

La garantie de responsabilité civile : elle permet de bénéficier d’une couverture, quand se produisent des dommages corporels infligés lors de sinistre survenant dans votre maison. Qu’il s’agisse de vos proches, voisins, ou quiconque effectuant des rénovations sur votre propriété, vous n’aurez pas à porter le lourd chapeau juridique et financier, si toutefois des gens devaient subir un préjudice.

 

A noter :

Avant de vous lancer dans vos projets n’hésitez pas à poser des questions qui vous seront demandées par votre assurance : le type de rénovations, le nombres d’employés sur le chantier, le coût global du projet.

Pour vous protéger au mieux pensez à demander à vos artisans/entrepreneur de vous fournir leur certificat d’assurance responsabilité civile.

Et concrètement, les travaux font-ils augmenter ou diminuer ma prime d’assurance ?

Une majorité de propriétaires ignorent que certaines améliorations à leur maison, telles que la réparation d’une toiture endommagée, ou encore l’installation d’un nouveau système d’alarme, peuvent contribuer à une diminution de leurs primes d’assurance habitation.

Les propriétaires manquent tout autant de connaissances, en ce qui a trait aux ouvrages qui contribuent à faire grimper leurs primes d’assurance, comme l’acquisition de nouveaux appareils électroménagers, l’installation d’un nouveau comptoir de granit, ou l’agrandissement d’une salle de bain.

Des tâches mineures, que l’on pourrait qualifier de bricolage, comme repeindre soi-même une pièce et installer des moulures au plafond, n’auront probablement aucune incidence sur les protections en cours. Toutefois, des ouvrages plus considérables risquent d’invalider une police d’assurance.

Tout ce qui contribue à l’augmentation de la valeur d’une habitation, de même que la probabilité que survienne une demande d’indemnisation, influe sur le type d’assurance habitation ainsi que sur le montant d’assurance d’un propriétaire.

Par conséquent, avant d’aller de l’avant, si vous prévoyez de rénover votre maison ou votre chalet, passez un coup de fil auprès de votre assureur habitation, afin de vérifier si vous devriez apporter des modifications à votre contrat d’assurance habitation.

Votre résidence est-elle bien couverte en toutes circonstances ?

La plupart des propriétaires pensent que leur police d’assurance habitation les protège au cours de cette période. Prenez le temps de vérifier ce qu’il en est exactement, afin de vous éviter de mauvaises surprises ! Par exemple, lorsqu’une maison ou un chalet ne sont pas occupés pendant les rénovations, il peut survenir des dégâts des eaux, ou autres sinistres, à l’insu du propriétaire de plus les résidences inoccupées s’avèrent souvent des cibles pour des cambrioleurs…

Veillez donc à être bien assuré !

Et une fois que mes travaux sont finis ?

Il conviendra de procéder à une évaluation de la valeur des biens, à la fin de vos projets de rénovation, afin que le tout soit mis en conformité avec votre nouveau contrat d’assurance habitation. Vous devrez prendre en compte les nouveaux équipements installés, en plus de mentionner les changements survenus à votre bien.

L’assureur évaluera si les rénovations contribuent à une diminution ou augmentation du risque établi dans votre contrat d’assurance habitation.

Le conseil de vos courtiers

Avoir réfléchit à son assurance habitation est un point positif dans votre dossier. Lors de la négociation avec votre banquier n’hésitez pas à aborder le sujet ou à venir avec votre contrat d’assurance habitation.

Bon à savoir : l’assurance habitation proposé par la banque vous permettra d’obtenir des garanties spécifiques en cas de sinistre. Elles seront en plus liées à votre prêt. Par exemple en cas d’incendie les échéances et les frais de relogement seront pris en charge par l’assurance*.

*en fonction du contrat et de la banque.

Vous souhaitez en savoir plus, nous rencontrer pour parler de votre projet et de son impact sur votre contrat d’assurance habitation ?

Partagez ce post !

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
les-courtiers-ruthenois-blanc

Vos coordonnées, éventuellement quelques détails sur votre projet et nous vous recontactons ! 

Contactez-nous

Merci !

Nous revenons vers vous dès que possible !

Estimation gratuite et en - de 48 H *

Bien emprunter avec les courtiers ruthénois !

*Cette estimation n’a pas de valeur contractuelle. Un financement ne peut être accordé que sous réserve d’étude approfondie et d’acceptation de votre dossier par un organisme prêteur.

1
Type de bien
2
Votre situation
3
Votre estimation

Type de bien à financer

Votre situation

Vos coordonnées